Les femmes et les hommes des communautés vivant dans les territoires avoisinants le PNVi9 au Nord-Kivu valorisent mieux et plus durablement...
Projects

Information générale

Titre

Les femmes et les hommes des communautés vivant dans les territoires avoisinants le PNVi9 au Nord-Kivu valorisent mieux et plus durablement leurs ressources en bois au profit de leur développement économique et leur bien-être

Budget
€3,432,728.00
Actors
NGO WWF Belgium
Countries
Congo (The Democratic Republic Of The)
Sectors
Forestry development
Start date
End date

Objectives

Les femmes et les hommes de la province du Nord-Kivu valorisent mieux et plus durablement leurs ressources de bois au profit de leur développement économique et leur bien-être

General

En RDC, 2 zones riches en forêt sont fortement impactées par la déforestation ; il s’agit du Nord-Kivu et de la nouvelle province du Mai Ndombé. A proximité ou au sein de ces forêts vivent des communautés qui sont dépendantes de celles-ci pour l’approvisionnement en bois-énergie, en viande de brousse, en terres fertiles pour l’agriculture, en produits forestiers non ligneux. La disparition de ces forêts impacte également le climat. La pression sur la forêt a principalement deux origines : la nécessité de fournir les grandes villes toutes proches (Goma et Beni pour la première, Kinshasa pour la seconde) en bois-énergie et celle de fournir aux communautés les terres fertiles requises pour l’agriculture sur brulis. Le présent programme vise à préserver les forêts encore existantes soit protégées soit appartenant historiquement aux communautés (et non encore affectées à des concessions forestières) par une approche systémique visant l’amélioration de leur bien-être et la préservation de leurs ressources naturelles; en appuyant les communautés -hommes et femmes- dans la valorisation durable et la professionnalisation de l’exploitation de leurs ressources naturelles, via le développement d’une filière et/ou durable de bois-énergie ou de produits forestiers non ligneux, de l’agroforesterie ou de l’écotourisme ; en agissant sur l’offre de bois -plantations, faire respecter la légalité, protéger les forêts communautaires encore existantes -, et enfin, en agissant sur la demande -proposer des alternatives ou visant la réduction de la consommation du bois-énergie.