De meilleures compétences professionnelles grâce à la réalité virtuelle en Ouganda

Stories

En Ouganda, dans les zones reculées, le nombre réduit d’entreprises se révèle être un obstacle à l’introduction de la formation en alternance. Afin de relever ce défi, Enabel, l’agence belge de développement a opté pour l’utilisation de la réalité virtuelle (RV) au niveau des formations de l’enseignement technique et professionnel.

Le contexte

De nombreux employeurs ougandais ont exprimé leur préoccupation par rapport à la qualité aux compétences des diplômés des instituts techniques et professionnels, faisant valoir qu’il leur manque les bases requises dans un environnement de travail.

En réponse à ces préoccupations, le gouvernement ougandais a lancé en 2012 un plan stratégique décennal pour l’enseignement et la formation à des fins commerciales, techniques et professionnelles baptisé « Skilling Uganda » - Il vise à mettre en place un système global de renforcement des compétences à des fins d’emploi, de productivité accrue et de croissance. La stratégie a pour principal objectif la création de qualifications et de compétences utiles sur le marché du travail.

La Belgique soutient la mise en œuvre de cette stratégie à travers son projet Support to Skilling Uganda (SSU).

La solution

Le programme Skilling Uganda ambitionne principalement de combler l’écart entre les mondes de la formation et du travail par le biais d’initiatives telles que la formation en alternance, qui permet à des étudiants stagiaires de se confronter à la réalité du secteur privé afin d’apprendre et de développer des compétences en milieu professionnel. En ce sens, Skilling Uganda entend aligner les formations sur les besoins du marché du travail.

Mais dans les zones reculées, telles que la région agropastorale de Karamoja située au nord-ouest de l’Ouganda ou dans les camps de réfugiés installés dans le nord du pays, le nombre réduit d’entreprises est considéré comme un obstacle majeur à l’introduction de la formation en alternance. Face à ce défi, Enabel a opté pour l’utilisation de la réalité virtuelle (RV) au niveau des formations des étudiants.

Afin de les familiariser à la réalité du marché du travail, Enabel a réalisé de courts clips RV intitulés « Comment faire, » et les a téléchargé sur Youtube en utilisant les hashtags #VRSkillsChannel et #SkilllingUganda qui plongent virtuellement les spectateurs dans des environnements de travail réels.

Utilisation de la réalité virtuelle en Ouganda

En vivant cette expérience, les spectateurs ont réellement l’impression d’être physiquement là où se déroule l’action de la vidéo. Elle leur donne une idée de ce qui se passe vraiment dans un atelier de première classe. Le spectateur est pour ainsi dire littéralement projeté dans le garage d’une marque automobile ayant pignon sur rue ou encore dans la cuisine d’un hôtel cinq étoiles.

Qui est intéressé ?

Notre agence de développement collabore étroitement avec des entreprises ougandaises (champions de l’industrie) à la réalisation de ces clips. La production bottum-up des clips permet ainsi de nouer des partenariats publics-privés entre organismes de formation et entreprises, tout en offrant une plus grande visibilité aux champions locaux (placement de produits).

Les stagiaires en renforcement des compétences ou toute personne intéressée par des compétences spécifiques peuvent accéder aux clips RV « Comment faire » de leur choix, partout et à tout moment. Il leur suffit de filtrer sur les hashtags, qui font partie intégrante de l’« environnement d’apprentissage virtuel ougandais ». 

En vue d’une utilisation dans des classes hors réseau, dans des zones reculées comme des camps de réfugiés, les clips sont téléchargés et sauvegardés sur plusieurs appareils.

Le résultat

En juin 2017, un projet pilote a introduit la technologie RV afin de fournir un appui ICT à une formation de mécaniciens en charge des pompes manuelles dans les camps de réfugiés du nord de l’Ouganda. Le maître-mot de ce clip pilote RV est la simplicité.

Dans la pratique, seuls quatre outils numériques furent utilisés pour mener cette expérience virtuelle réalisée avec un budget de moins de 1000 euros : une caméra à 360°, un smartphone, une application de réalité virtuelle et des lunettes de réalité virtuelle.

Voir une sélection de clips :

Pour découvrir les autres clips disponibles, cliquez ici.

 

Ressources

Partenaires

  • Enabel, Agence belge de développement
  • Ministère de l’Education en Ouganda