General information

Title
De l'urgence en sécurité alimentaire aux moyens de subsistance durables: construire la résilience au Niger
ID
XM-DAC-2-10-3017465
CRS ID
PG/2015/05
Start date
End date
Activity status
Completion
Budget
€1.288.008
Actor
NGO Oxfam - Solidarité
Country
NIGER REP
Sector
Humanitarian Aid - Emergency Response - Emergency food aid
Policy markers
Gender
Environment
Good Governance
Desertification
Biodiversity
Climate: Adaptation
RMNCH: Reproductive, Maternal, Newborn and Child Health
Aid type
Project-type interventions
Priority partner country
Yes
Fragile state
Yes
Least developed country
Yes
Budgetline
54 51 356026 Humanitarian programs
Finance type
GRANT
Tied status
No
Flow type
ODA
Partner country incomegroup
Low Income Countries
SDGs
Body

General

Thématique prioritaire Le programme « From emergency to Food Security to Durable Livelihoods : Building Resilience in Complex Crises » est organisé de manière thématique et est mis en œuvre en quatre pays : la République Démocratique du Congo (RDC), le Mali, le Territoire palestinien occupé (OPT), et le Niger. Le programme se concentre sur la problématique de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance. Fidèle à la conception du programme, Oxfam a également cherché à faire le lien entre aide humanitaire et développement. C’est donc en mettant en œuvre des activités de secteurs allant de l’assistance alimentaire, de soutien aux moyens de subsistance et de restauration de ceux-ci à court terme, au renforcement de la résilience des communautés vulnérables qu’OXFAM propose une série d’interventions humanitaires destinées à restaurer la sécurité alimentaire dans les crises complexes. OXFAM développe également cette thématique dans ses rapports avec les besoins en matière de protection dans les crises complexes et dans la recherche de liens entre intervention humanitaire et accès à la terre. Ils incluent également, tant que possible, des liens avec l’innovation (nouvelles technologies) et le secteur privé. Contribuer au renforcement de la résilience des communautés pastorales vulnérables au Niger.

Results

Renforcer la protection des moyens d’existence des communautés pastorales vulnérables des départements d’Aderbissanat, d’Abalak, et de Bermo victimes de chocs récurrents.

Other

R1.1 La valeur de l’indicateur qui était lors de l’étude de base est de 31% en moyenne par ménage, est passé à 73% à l’évaluation finale du projet. Ce qui fait une augmentation d’environ 42%, soit 12% de plus aussi par rapport à la cible de 61%. R1.2 Au cours des sept derniers jours précédant l’enquête d’étude de base, 8 ménages sur 10 (80%) avaient eu à adopter une stratégie néfaste pour faire face aux difficultés alimentaires. R1.3 Au total 798 ha de terres ont été récupérés pendant la mise en oeuvre du projet, par rapport aux 270 ha de terres dégradées planifiées. R2.2 Il est ressorti de l’évaluation finale que 77% des femmes bénéficiaires ont augmenté leur revenu. R2.3 Selon les résultats de l’évaluation, l’amélioration de l’accès aux céréales ou aliments bétail est de 64%. R2.4 A l’évaluation finale 81% ont affirmé avoir opté pour le déstockage stratégique en prévision de la crise pastorale qui ‘était annoncée au Niger pour 2018 R2.5 75% des pasteurs déclarent à l’évaluation finale qu’ils ont été orientés par les comités locaux vers des sous réserves stratégiques pendant la transhumance R2.6 Les services vétérinaires existants dans la zone du projet ont permis à environ 93% des pasteurs de voir la santé de leurs animaux améliorée. Mais ce résultat n’est pas en grande partie lié directement au projet, puisque le projet n’a pas traité de façon spécifique avec les paras vétérinaires. Il y a des séances de discussions et sensibilisation de ces derniers pour la conduite de leurs activités. R3.1 A la fin du programme, les trois GIE (Aderbissanat, Bermo, Gadabedji) sont opérationnels R3.2 Il ressort que plus de 80% des pasteurs écoutés de la zone du triangle reconnaissent le rôle important que jouent les GIE dans leur milieu. R4.1 100% des SCAP-RU de 5 communes cibles du projet produisent des rapports réguliers exploitables qui prennent en compte les différents aspects du milieu pastoral R4.2 Selon les résultats de l’évaluation finale, 88,5% des communautés de la zone d’intervention du projet sont régulièrement informées de la situation pastorale à travers les SCAP-RU R4.3 100% de 5 OSV ciblés ont élaboré des plans d’actions de réduction de risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques (PA RRC/ACC).

Documents