INSTITUT ROYAL SCIENCES NATURELLES DE BELGIQUE Programme 2014-2018: building capacities for biodiversity for sutainable development and...
Projects

General information

Title

INSTITUT ROYAL SCIENCES NATURELLES DE BELGIQUE Programme 2014-2018: building capacities for biodiversity for sutainable development and poverty reduction

Budget
€6,000,000.00
Actors
Institut de sciences naturelles (KBIN/ IRSCN)
Sectors
Bio-diversity
Start date
End date

Objectives

renforcer les capacités des partenaires du Sud dans le domaine de la biodiversité afin de promouvoir un développement durable et une réduction de la pauvreté L'IRSNB et ses partenaires sont des institutions et / ou des administrations impliquées dans la mise en œuvre de la Convention sur la diversité biologique scientifiques . Leur contribution consiste essentiellement dans la production et la diffusion des connaissances, ainsi dans la conception et la mise en œuvre de la politique en matière de biodiversité . L'IRSNB et ses partenaires vont atteindre leurs résultats en souttenant ( i ) l'étude de la biodiversité et ( ii) que les informations et preuves scientifiques disponibles et atteignent les bons destinataires au bon moment . En outre, certains partenaires sont des organisations sur le terrain qui peuvent avoir des impacts sur le terrain par le biais de la conservation de la biodiversité et le développement de solutions économiques basées sur les ressources naturelles . DGD aidera l'IRSNB et ses partenaires à influencer les politiques et les institutions à tous les niveaux . Les activités de soutien à la politique en matière de biodiversité et developpement seront assurée notamment par l'échange d'informations et des activités de réseautage avec les points focaux . Cette influence sera assurée principalement par la mise en réseau active avec les acteurs nationaux et internationaux de développement , ainsi que par l'intégration de la biodiversité dans les secteurs du développement économique . L’Institute et ses partenaires programment de réaliser l’objectif général au travers des 6 Objectifs Spécifiques (OS) suivant: (1) Renforcer la connaissance scientifique et technique sur la biodiversité ainsi que sur ses liens avec les services écosystémiques et la réduction de la pauvreté. (2) Améliorer l'information sur la biodiversité, sur ses liens avec les services écosystémiques et la réduction de la pauvreté ainsi que sur les processus de gouvernance associés. (3) Contribuer à la sensibilisation et à la communication sur l'importance de la biodiversité et des services écosystémiques pour la réduction de la pauvreté et le développement durable, et sur les processus de gouvernance associés. (4) Améliorer le ‘mainstreaming’ de la biodiversité et des services éco-systémiques dans les secteurs politiques qui ont une grande pertinence pour le développement. (5) Améliorer les connaissances sur la mesure, le rapportage et la vérification (MRV) des choix politiques et activités liées à la biodiversité et aux services écosystémiques. (6) Sensibiliser le public, et renforcer les capacités en Belgique et dans les pays en développement, pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation.

General

CEBioS a pour objectif de renforcer la capacité locale des pays partenaires de la Coopération belge au développement dans le domaine de la conservation de la biodiversité et du développement durable relatif à l’éradication de la pauvreté. Le programme est executé dans le cadre des obligations internationales de la Belgique (Convention sur la diversité biologique) et de la Stratégie européenne en matière de biodiversité jusqu’en 2020.Les activités comprennent la coopération institutionnelle avec des organisations partenaires, des appels à propositions pour des financements à court terme, des séminaires, des formations, le soutien à la politique, des projets ciblés, la sensibilisation du public, ou encore des publications. Les institutions partenaires sont situées en Afrique (Bénin, RD Congo, Burundi), en Amérique du Sud (Pérou) et en Asie (Vietnam). Celles-ci sont soutenu financièrement afin qu’elles puissent mieux effectuer leur travail sur la conservation de la biodiversité (et de la nature), la gestion et la recherche (parcs nationaux, modélisation marine, par exemple).