General information

Title
Programme de soutien au secteur de l'Enseignement Technique et Formation Professionnelle (ETFP) au Katanga - EDUKAT
ID
XM-DAC-2-10-3012973
CRS ID
RDC1216911
Start date
End date
Activity status
Completion
Budget
€14.700.000
Actor
Enabel - the Belgian development agency
Country
CONGO (DEMOCRATIC REP.)
Sector
Education -Secondary - Vocational training
Policy markers
Gender
Environment
Good Governance
Aid type
Project-type interventions
Priority partner country
Yes
Fragile state
Yes
Least developed country
Yes
Budgetline
54 10 545202 BTC MIP - FAP (ex-54145442/54163535)
Finance type
GRANT
Tied status
No
Flow type
ODA
Tags
Private Sector Dev.
SDGs
Body

General

Le projet appuie les institutions en charge de l’ETFP ainsi que les opérateurs économiques (les entreprises et les organisations entrepreneuriales) dans l’adaptation de l’offre ETFP aux besoins des entreprises et des sortants. Un accent fort est mis sur l’accompagnement à l’insertion professionnelle des sortant/es de l’ETFP et sur les problématiques de genre. Le projet agit à travers deux Centres de Ressources (à Lubumbashi et Kolwezi) et plusieurs (3 à 4) Espaces de Ressources (à Kolwezi, Likasi et Lubumbashi) qui servent de bases opérationnelles des interventions. L’objectif général de cette intervention reste inchangé et est tiré de l’objectif spécifique du PIC 2010-2013 dans ce secteur : « Dans le bassin d’emploi autour de l’axe Mutshatsha – Lubudi - Kolwezi – Likasi –Lubumbashi – Sakania, un meilleur accès aux jeunes, filles et garçons, à une formation de qualité est assuré et une offre de main-d’œuvre qualifiée répondant aux perspectives d’emploi ou auto-emploi est augmentée, notamment par le renforcement des capacités de certaines institutions et organisations en charge de l’enseignement technique et la formation professionnelle, tant formelle que non-formelle ».

Results

L’Objectif spécifique a été précisé (indicateurs) lors de la formulation : « Entre 2013 et 2018, les établissements et centres de formation ciblés enregistrent une augmentation durable de 40% d’apprenants dans les filières appuyées et il y a également une augmentation durable de 60% des sortant(e) s qui sont certifié(e)s et employables. Dans cette même période, la proportion de filles /jeunes femmes parmi les sortant(e)s a au moins doublée ».