Les femmes et les hommes des communautés rurales du Territoire de Bolobo dépendantes des écosystèmes forestiers améliorent leur bien-être en...
Projects

General information

Title

Les femmes et les hommes des communautés rurales du Territoire de Bolobo dépendantes des écosystèmes forestiers améliorent leur bien-être en s’appropriant la gouvernance et la gestion durable de leurs ressources naturelles

Budget
€1,744,176.00
Actors
NGO WWF Belgium
Countries
Congo (The Democratic Republic Of The)
Sectors
Forestry policy and administrative management
Start date
End date

Objectives

Les femmes et les hommes des communautés rurales du Territoire de Bolobo dépendantes des écosystèmes forestiers améliorent leur bien-être en s’appropriant la gouvernance et la gestion durable de leurs ressources naturelles

General

En RDC, 2 zones riches en forêt sont fortement impactées par la déforestation ; il s’agit du Nord-Kivu et de la nouvelle province du Mai Ndombé. A proximité ou au sein de ces forêts vivent des communautés qui sont dépendantes de celles-ci pour l’approvisionnement en bois-énergie, en viande de brousse, en terres fertiles pour l’agriculture, en produits forestiers non ligneux. La disparition de ces forêts impacte également le climat. La pression sur la forêt a principalement deux origines : la nécessité de fournir les grandes villes toutes proches (Goma et Beni pour la première, Kinshasa pour la seconde) en bois-énergie et celle de fournir aux communautés les terres fertiles requises pour l’agriculture sur brulis. Le présent programme vise à préserver les forêts encore existantes soit protégées soit appartenant historiquement aux communautés (et non encore affectées à des concessions forestières) par une approche systémique visant l’amélioration de leur bien-être et la préservation de leurs ressources naturelles; en appuyant les communautés -hommes et femmes- dans la valorisation durable et la professionnalisation de l’exploitation de leurs ressources naturelles, via le développement d’une filière et/ou durable de bois-énergie ou de produits forestiers non ligneux, de l’agroforesterie ou de l’écotourisme ; en agissant sur l’offre de bois -plantations, faire respecter la légalité, protéger les forêts communautaires encore existantes -, et enfin, en agissant sur la demande -proposer des alternatives ou visant la réduction de la consommation du bois-énergie.