General information

Title
CERF - Contribution 2017-2018 to the humanitarian fund « Central Emergency Response Fund »
ID
XM-DAC-2-10-1100
CRS ID
FF/2017/01
Start date
End date
Activity status
Completion
Budget
€25.000.000
Actor
UN OCHA - Central Emergency Response Fund (CERF) - PRT
Sector
Humanitarian Aid - Material relief assistance and services
Policy markers
Gender
Climate: Adaptation
RMNCH: Reproductive, Maternal, Newborn and Child Health
Aid type
Basket funds/pooled funding
Fragile state
No
Least developed country
No
Budgetline
54 52 356082 Humanitarian Funds
Finance type
GRANT
Tied status
No
Flow type
ODA
Body

General

Le « Central Emergency Response Fund » (CERF) a été créé en mars 2006 par la Résolution 60/124. Le CERF est un fonds de caractère mondial, il peut donc couvrir n’importe quel pays affectés par une crise humanitaire. Les programmes, fonds et institutions spécialisées des NU et l’OIM peuvent solliciter un financement du CERF. Le PAM, l’UNICEF et le UNHCR sont les 3 principales agences bénéficiaires. Les ONG ne sont pas habilitées à solliciter directement des financements du CERF mais celui-ci leur en octroie cependant régulièrement, lorsque les ONG mettent en œuvre des actions pour les Agences des NU ou de l’OIM. Le CERF est un instrument important en matière de réponse aux catastrophes et crises imprévues et sous-financées. Il rassemble les contributions des donateurs et visent à assurer un financement flexible des besoins humanitaires pour lesquels il n’existe pas ou peu de sources de financement. Le CERF favorise en outre une intervention rapide et coordonnée de la communauté internationale dès les premiers instants d’une crise humanitaire. Les objectifs du CERF sont de : (i) promouvoir une action et une réponse rapides pour réduire les pertes en vies humaines ; (ii) renforcer les interventions lorsque le facteur temps est décisif ; (iii) renforcer les éléments clés des interventions humanitaires sous-financées (crises oubliées).

Results

Les objectifs du CERF sont de : (i) promouvoir une action et une réponse rapides pour réduire les pertes en vies humaines ; (ii) renforcer les interventions lorsque le facteur temps est décisif ; (iii) renforcer les éléments clés des interventions humanitaires sous-financées (crises oubliées).

Documents